16/06/2003

Déception, vous avez dit déception ?

J’y étais presque... et puis, bingo... tout tombe à l’eau (et pas celle du Gange malheureusement). Il y a bien encore un petit espoir, mais bon, on verra.

En attendant d’être fixée, je me replonge dans « Le Voyage de Théo ». Théo visite Sarnath près de Bénarès. C’est là que, il y a 2500 ans, le prince Sidharta Gautama Sakyamuni (devenu le Bouddha) prêcha son premier sermon et exposa les fondements du Bouddhisme : les quatre nobles vérités et la voie sacrée à huit embranchements. Sarnath est aujourd’hui l’un des principaux lieux de pélérinage bouddhiste. Et dire que, si tout s’arrange, j’y mettrai les pieds plus tôt que prévu !

« Bouddha a fait à l’Hindouisme ce que Jésus a fait à la religion juive. Il l’a étendu à tous ». Et oui car, contrairement à l’Hindouisme qui n’accepte pas les conversions (on naît Hindou !), le Bouddhisme est ouvert à tout le monde. Et dans le Bouddhisme, pas de caste d’origine comme dans l’Hindousime... tous les hommes sont égaux entre eux. On comprend mieux maintenant les vagues de conversion au Bouddhisme (ou à l’Islam) chez les « intouchables ». Car même si le système de castes est aboli en Inde depuis 1950, il a laissé des marques profondes.

On ne change pas si facilement deux siècles et demi de tradition, aussi injuste soit-elle !


 

08:53 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.