17/06/2003

Bouddha is watching you

J’aime tout dans le Bouddhisme : les moines (oui, je sais, c’est mal ! A préciser tout de même : les moines bouddhistes ne prononcent pas de voeux permanents... Toujours bon à savoir :), le Bouddha, les légendes, la théorie du juste milieu, le Nirvana, la couleur pourpre, les monastères, l’absence de Dieu, la tolérance, les moulins à prières, la méditation, la musique rituelle, ...

Le principe du Bouddhisme est assez simple : « ni... ni ». La voie du bonheur, de la paix et de l’harmonie ne se trouve ni dans le luxe ni dans l’austérité absolue. Le tout est de trouver le juste milieu de toutes choses.

J’ai par contre un peu plus de mal avec les quatre nobles vérités. Si j’ai bien compris : Tout est souffrance (1) et cette souffrance est causée par le désir et les actes  égocentriques & égoïstes (2). Le Bouddhisme aide les hommes à supprimer cette souffrance en mettant l’accent sur la pratique du bien, la compassion, le détachement et la rectitude morale (3 & 4). Le chemin enseigné par Bouddha pour mettre un terme à la souffrance comporte huit embranchements : croyances, volonté, paroles, action, façon de vivre, effort, pensée et méditations. Une fois qu’il n’y a plus de souffrance, le karma prend fin. C’est ce que les Bouddhistes appellent le Nirvana, la libération du cycle des réincarnations.

La voie du juste milieu... Hum, un but à atteindre pour l’excessive que je suis. Pas vrai Pat :)

 

08:24 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.