18/06/2003

En parlant d’yeux justement...

Coup de blues ! L’Inde s’éloigne... Encore ‘quatre mois dormir’. Je laisse de côté ‘Le Voyage de Théo’, l’Inde, le Bouddhisme et tout le touin-touin.

Se divertir ? Excellente idée. Rien de tel qu’un bon film, effrayant de préférence : ‘The Little Eye’. Pour remporter un million de dollars, cinq jeunes participent à un reality-show on line et doivent passer six mois dans une maison sinistre, au milieu de nulle part.

J’avais dit effrayant... pas GORE ! Soit, un bon film tout de même... rappelant à la fois ‘Blair Witch Project’, ‘Shining’ et ‘Tesis’. Une histoire de ‘web-réalité’ qui dérape. Une descente aux enfers retransmise via webcams et caméras de surveillance (l’infra-rouge, une horreur -souvenez-vous des dix dernières minutes du ‘Silence des Agneaux’).

Au programme : torture psychologique, isolement poussé à l’extrême, violence intellectuelle et physique. Pourquoi la ‘prod’ agit-elle de la sorte ? Ne va-t-elle pas trop loin ? Et puis, c’est quoi cette boîte de production ‘La Compagnie’ ? Pas de pub sur le Net pour un reality-show... étrange, non ? On espère une fin type ‘caméra cachée - c’est une blague - on arrête tout’. Et bien non ! On arrête tout, mais c’est pas drôle...

Comme d’hab’, j’ai CREVE de peur ! Avantage de l’opération : terminé le coup de blues. Désavantage : deux semaines de cauchemards non-stop et cris d’hystérie à gogo (collègues masculins assez sadiques que pour venir me surprendre sournoisement par derrière, en plein travail).

Bon, je m’en retourne à mes lectures, c’est moins éprouvant.


08:59 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.