25/07/2003

I WANT YOU

LE CDIH PROCEDE A SA GRANDE CAMPAGNE ANNUELLE DE RECRUTEMENT ! 

Attention: l’adhésion à ce club exige des prédispositions. Ne devient pas IH qui veut ! Seuls les sujets les plus brillants... les éléments les plus prometteurs... triés sur le volet et soumis à des tests rigoureux... accéderont au statut tant convoité de membre officiel du CDIH.

Intéressé? Le manifeste ci-dessous devrait vous aider à savoir si, oui ou non, vous avez l’étoffe d’un IH et pouvez espérer rejoindre un jour les rangs du très sélect... CLUB DES IMBECILES HEUREUX.

 

  • L’IMBECILE HEUREUX est par nature rieur, particulièrement lorsque les circonstances ne s’y prêtent pas.
  • L’IMBECILE HEUREUX a une propension innée à sourire seul, béatement, sans raison apparente.
  • L’IMBECILE HEUREUX aime pousser la chansonnette, avec une préférence pour les airs ridicules.
  • L’IMBECILE HEUREUX a un sens aigu de l’auto-dérision.
  • L’IMBECILE HEUREUX s’enthousiasme pour tout ce qui laisserait un Non-Imbécile-Heureux indifférent.
  • L’IMBECILE HEUREUX ne se laisse jamais abattre, même dans les situations les plus accablantes.
  • L’IMBECILE HEUREUX est insousciant, candide et naïf.
  • L’IMBECILE HEUREUX fait très souvent office de ‘tête de turc’ et s’en réjouit.
  • L’IMBECILE HEUREUX n’a (heureusement pour lui !) pas peur du ridicule.
  • L’IMBECILE HEUREUX rit systématiquement à l’annonce d’une mauvaise nouvelle.
  • L’IMBECILE HEUREUX s’enchante du moindre compliment, qu’il soit ou non sincère.
  • L’IMBECILE HEUREUX n’est pas rancunier, même quand il pourrait franchement l’être.
  • L’IMBECILE HEUREUX préfère donner que recevoir.
  • L’IMBECILE HEUREUX s’émerveille de tout et n’importe quoi.
  • L’IMBECILE HEUREUX répète inlassablement que ‘le meilleur est toujours à venir’.

Vous correspondez au profil recherché ? Soyez peut-être le ou la prochain(e) à rallier le CLUB DES IMBECILES HEUREUX. Formulaire d’adhésion et photo d’identité à envoyer au siège central du CDIH, à 1000 Bruxelles.

Signé : la Présidente.



09:20 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.