05/09/2003

RENCONTRE DU TROISIEME TYPE

Mercredi soir. 20h30. Dakao. Réservation au nom de Julie. En retard, comme d’habitude. Notre table nous attend. A la table d’à côté, un monsieur d’une soixantaine d’années nous salue poliment. Il est seul. Nous nous installons et entamons une discussion enflammée sur un sujet d’une banalité crasse dont je n’ai même plus souvenance. Ah oui, je sais, l’antinomie hommes/femmes et tout ce que cela implique. En jetant un oeil vorace sur les assiettes aux alentours, je croise le regard du sexagénaire en question. Il me sourit et articule deux mots : Yin... Yang. Pardon ? C’est le principe du Yin et du Yang, me répète-t-il calmement. L’homme et la femme... De l’alliance des contraires naît la dynamique. Je lui souris : Taoïste ? Ma question le surprend. Non, me rétorque-t-il, Physicien ! Nous rions de bon coeur. Vous avez déjà entendu parler de la synchronicité, me lance-t-il. Ma respiration s’accélère. La synchronicité ? Oui, je m’y intéresse depuis un moment... C’est troublant que vous en parliez ! Il enchaîne : Tout est une question d’énergie vous savez. L’argumentaire qui suit est complexe. Trop complexe. Me sens toute petite. Idiote. Comme d’hab. Nous continuâmes à discuter d’une table à l’autre pendant plus d’une heure. Des hasards, des coïncidences, des lignes Nazca, de Freud, de l’Art, du Taoïsme, du terraforming, de Paul Auster [et oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, ce monsieur me parla spontanément du Leviathan de Paul Auster - La personne que cet aparté concerne se reconnaîtra]. C’était comme si mon interlocuteur lisait dans mes pensées. Vous auriez du papier et un stylo me demande-t-il soudain. Il griffonne quelque chose, se lève brusquement et me tend une poignée de main cordiale. Au revoir.... et, un dernier conseil... continuez à chercher, vous les trouverez un jour les réponses à vos questions. Emue, j’arrive à peine à bredouiller un Mais comment savez-vous... C’est simple, précise-t-il, ça se voit dans vos yeux. Il quitte le restaurant. Le papier est toujours dans ma main. Je le déplie et y découvre trois mots : hasards nécessaires Vézina. Une brève recherche sur Internet m’apprendra le lendemain qu’il s’agit du titre d’un ouvrage traitant de la synchronicité dans les rencontres. Avez-vous déjà croisé des personnes qui se sont mystérieusement trouvées sur votre route et qui en ont influencé la trajectoire ? Qu’est-ce qui nous prédispose à de telles rencontres ? Pouvons-nous supposer avoir affaire à des messagers de l’inconscient qui franchissent, de façon fulgurante, les portes du réel ? Ca vous fait sourire, hein, mon histoire de messagers de l’inconscient. Avouez tout de même qu’elle est troublante cette rencontre... ... ...

 


09:59 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.