15/09/2003

ACTION - REACTION comme dirait...

STOP ! FINITO ! On arrête. Rien n’est grave, c’est pas moi qui l’ai dit... c’est Beigbeder. On se reprend. On sourit. On po-si-ti-ve.
 
Sacerdoce en date du lundi 15 septembre 2003, 8.51 :
 
NE PLUS SE LAISSER EMMERDER
Le petiot s’en est pris au Père Noël. Moi, j’escalade. Je m’adresse au Big Boss en personne. J’ai eu ma dose de mauvaises nouvelles. La paix ! Vas emmerder quelqu’un d’autre. Crois-moi, y en a plein des gros cons sur cette terre qui mériteraient qu’on leur gâche un peu la vie. Des crapules qui se la coulent douce pendant que tu te défoules sur les irréprochables. T’avise plus de toucher aux gens que j’aime... est-ce bien clair ? Elle pourrait devenir agressive la gamine. Hemingway nous a craché à la gueule. D’autres ont suivi. Moi, c’est sur la tienne de gueule que je vais cracher si tu continues. Dégages !

 
REALISER SES REVES
Inde, Népal, me voilà ! Le 16 novembre, je décollerai [ruinée mais heureuse] de Charles De Gaules. Destination : Delhi. Terminer de reporter constamment. Trop facile. Je vais pas attendre d’être allongée dans un coffret en sapin verni pour me rendre compte qu’il est trop tard ! On se lance : Delhi - Samode - Jaipur - Agra - Khajuraho - Benarès - Sarnath - Kathmandou. Ma main tremblait à la signature du bon de commande. D’excitation ? De peur ? Un peu des deux sans doutes !

 
SE BOUGER LES FESSES
Fitness ma vieille ! Et plus vite que ça. Et mieux que ça. "Mens sana in corpore sano". Me fous pas mal de ta grippe intestinale. Ca fait une semaine que ça dure. BOUGE ! Non, pas deux fois par semaine. Feignante. Mollassonne. Trois fois... minimum. Et tu me feras le plaisir de souffrir en silence, de transpirer dignement et de pédaler avec le sourire ! Une, deux... Une, deux... Ah oui, et j’oubliais : les cours d’initiation au Bouddhisme et à la méditation... tu commences mardi. Oui CE mardi !  

 
La semaine dernière, un homme m’a accosté dans le rue pour me rappeler, je cite, de ne pas oublier de sourire ! Je devais en tirer une tête. Promis, ça n’arrivera plus. ACTION - REACTION ! 
 

08:55 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.