22/09/2003

RESPECT

Une fois n’est pas coutume, honneur aux femmes sur au-jour-le-jour. Dans At five in the afternoon, Samira Makhmalbaf dresse le portrait d’une femme afghane après la chute du régime taliban. Une femme rebelle, indépendante, déterminée, courageuse... bien décidée à braver l’intégrisme paternel, l'école coranique et l’Islam dans un seul but : s’instruire. Son rêve ? Devenir chef d’état... Présidente de la République ! C’est l’histoire d’une cendrillon des temps modernes, en plein désert afghan, le visage caché derrière une burka. L’histoire d’un rêve, d’un combat, d’une revendication. Prix du Jury au dernier festival de Cannes, At five in the afternoon est le premier film à avoir été tourné à Kaboul après la chute des talibans en novembre 2001. Une jeune cinéaste iranienne de 23 ans qui traite de l'émancipation des femmes afghanes post-talibans. Et bien moi je m’incline et dis RESPECT mademoiselle Makhmalbaf !

08:26 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.