06/01/2004

"Diversion"

C’est tout de même bizarre... Cette douleur apparue comme ça, un jour, sans prévenir. Une douleur aiguë qui vous transperce, vous glace. Elle n’est pas réellement insoutenable, elle est lancinante. Comme si on vous enfonçait une aiguille dans le crâne. Profondément.

J’ai tout fait pour en déceler l’origine. La cause. Couru de spécialiste en spécialiste, de diagnostic en diagnostic. Tous furent unanimes : rien, il n’y a rien ! Pas l’ombre d’une séquelle. Pas la trace d’une lésion. Rien.

Et puis un jour, j’ai compris. Compris que cette douleur était le fruit de mon imagination. Un mal providentiel issu de mon inconscient dans un but ultime : détourner mon attention. M’éviter de penser !

Depuis, je prends soin d’elle. Je la préserve, mais pas trop. Juste assez pour qu’elle reste là, bienveillante. Pour qu’elle continue à m’obséder, à me divertir.

Un jour, il faudrait que je lui donne un nom à cette douleur salvatrice...

11:57 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.