31/03/2004

Parlez-moi d’amour…

C. sort avec S. Cela ne l’empêche pas d’aimer secrètement G., elle-même amoureuse de F., marié et père de famille. S., bien entendu, n’est au courant de rien. C’est lors d’une conversation avec C., durant laquelle il me demandait d’intervenir auprès de G, que B. m’appela pour m’annoncer qu’elle avait enfin osé prendre contact avec M., à l’insu de D., son partenaire officiel depuis maintenant quatre (longues !) années. B. et M. ont un ‘date’ jeudi prochain. De toute évidence, D. n’en saura jamais rien. B. fut la petite amie de V., il y a bien longtemps. C’est moi qui lui annonçai, sur demande express de B., la fin de leur relation. Il lui fallut deux ans pour s’en remettre. Et puis, un jour, il rencontra T., qui venait de quitter L. Ca aurait pu marcher entre eux. Malheureusement… la sauce ne prit pas, et ce malgré mes nombreuses (et judicieuses) interventions. Il faut dire que T. se remettait difficilement de sa rupture avec L., qu’elle soupçonne (à juste titre) d’infidélité. Pour la petite histoire, L. reprit récemment contact avec T. pour lui déclarer qu’elle était, je cite, la femme de sa vie… mais qu’il venait toutefois d’acheter une maison avec E., rencontrée peu après leur séparation. Et d’ajouter ‘qu’il n’aimait pas réellement cette E. mais qu’il se sentait redevable vis-à-vis d’elle’. Aujourd’hui, T. (sous anti-dépresseurs) se console en écoutant les mésaventures de F. sa meilleure amie, amoureuse de B. Une belle histoire, jusqu’à ce que B. apprenne que S., la femme qu’il venait de quitter pour F., était enceinte… de lui ! Bilan, B. quitte F. et retourne chez S., qu’il n’aime plus mais de laquelle il s’apprête à avoir un second enfant. F. se sent seule et abandonnée. T. veille sur elle. (…)
 
Nous vivons vraiment une époque formidable. Vous ne trouvez pas ? :-(

08:52 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.