09/04/2004

En attendant...

- Il paraît qu’elle l’a complètement démesuré.
- Quoi ?
- Et bien, son ego pardi !
- Oui mais lequel ?
- Comment ça lequel ?
- Lequel de ses ego ?
- Ah, son ego d’enfant.
- Et les deux autres ?
- Ne m’en parle pas !
- C’est grave à ce point ?
- Son ego d’adulte est sous dimensionné…
- Inquiétant !
- Oui, d’autant plus que c’est l’ego de la logique
- Et celui de la rationalité, du rapport objectif au monde.
- Exacte ! Et celui de la gestion des émotions.
- Bon, quid de l’ego parental ?
- Inexistant !
- C’est plutôt rare, non ?
- Un cas d’école !
- Les enfants, elle y pense ?
- Très peu, elle dit préférer les animaux.
- Son ego d’enfant ?
- Sans aucun doute !
- D’autres symptômes ?
- La liste est longue. Sur émotivité, immaturité, spontanéité, …
- Tu crois qu’elle est heureuse ?
- On devrait lui demander.
- Oui mais pour ça, il faudrait qu’elle arrive !
- On l’attend depuis combien de temps ?
- Des jours.
- Tu crois qu’elle viendra ?
- Nous verrons, Estragon, nous verrons…


09:27 Écrit par julie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.